Le voyage d’Arlo

Fiche:

TITRE ORIGINAL: Le voyage d’Arlo
STUDIO: Walt Disney Pictures / Walt Disney Animation
RÉALISATION: Byron Howard / Rich Moore / Jared Bush
SCÉNARIO: Jared Bush
PAYS: 2tats-Unis
SORTIE: 2016
DURÉE: 108 minutes

Synopsis:

Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l’extinction des dinosaures n’avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s’étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?
Il s’agit de l’histoire d’Arlo, un jeune dinosaure un peu pataud, qui cherche à trouver sa place au sein de sa famille. Pour y parvenir, il va vivre une aventure pleine de rencontres (bonnes et mauvaises) et devra traverser de nombreuses épreuves. (Source Wikipédia)



Critique:

Réalisation:
Ce que l’on peut dire que ce film, c’est qu’il est beau. Le film n’est pas radin en plan large est cela tombe vraiment bien car Pixar peut se vanter d’avoir ici réalisé un film au décor magnifique, est très réaliste.
Malgrès tout on pourra peut-être trouver un certains décalage entre le design très épuré des personnages qui les rend même un peu enfantin et le réalisme des décors (mais bon c’est chipoter :P)
Petite anecdote:
En effet, tous les décor du film sont enièrement en 3D, ce qui est, tout sauf classique pour un film d’animation qui d’habitude combine la 3D avec des fond en 2D appelé Matt-painting (les décor entièrement entièrement en 3D ne s’applique que pour certains scène très précise.) Pour Arlo, il a donc fallut que l’équipe se creuse la tête pour la réalisation des décor. C’est finalement le réalisateur qui aura trouvé la solution parc national du Grand Teton, dans le Wyoming, comme base d’inspiration.
Le US Geological Survey gére un programme de relevé de données topographiques précises de tout le pays, à commencer par les parcs nationaux. Ces données sont libres d’accès et peuvent être combinées à des photographies prises par satellite. L’équipe a pu télécharger le dossier du Grand Teton et importer toutes ces données dans l’ordinateur. Le logiciel a ensuite utilisé les mesures pour modéliser en 3D le terrain correspondant. Et le tour est joué : la région entière est soudain représentée en 3D avec une précision inespérée. Après cela ils nurent plus cas habiller le terrain.
En ce qui concerne l’animation, comme d’habitude, il n’y a rien à redire au travail de pixar sur ce point là, tout comme la musique d’ailleurs.

Scénario:
Là ou j’avoue avoir eut plus de mal c’est avec le scénario dans un premier temps car il faut bien avouer que Pixar nous a habitué des scénario plus profond que celui là. En dehors du fait que la trame principal du film soit une nouvelle fois le voyge initiatique qui doit aider le héros à atteindre un but ce film m’a fait me poser énormement de question avec des « Pourquoi » qui m’ont pas mal aggacé tout au long du film.
Pourquoi le scénariste on décidé que le héros serait un dinosaure? Qu’est ce que cela apporte au film? Pourquoi l’humain qui accompagne Arlo se comporte -t-il comme un… chien? Pourquoi ne pas avoir fait de Arlo un humain et de son copain un chien alors?
Bref beaucoup de question auquel j’ai finit par répondre avec une réponse, car ce film n’est en fait pas adapté pour tous, ce film a été entièrement pensé pour le enfants. et à partir de là, « Le voyage d’Arlo » devient un bon film.
Un scénario simple, avec une seule ligne directrice mais beaucoup de sujet malgré tout abordé de façon clair (La famille, l’amitié, le deuil…..) et quelques bonne leçon de moral pour les enfants grâce par exemple au type des dinosaures (carnivore, herbivore) que l’ont peut facilement cataloguer en « Gentil/ Méchant » (ou pas), ou encore le fait que l’homme soit remis dans ce film à sa place d’animal en plus souligné car ce côté « chien » (même si cela me fait par contre toujours grincer des dents.)
Bref je ne vous en dis pas plus car sinon je risquerais de vous spoiler un peu du film. 😉


Pour qui?

Clairement, avec « Le voyage d’Arlo », les studio pixar on voulu s’adresser à leur jeune public aussi bien par son design que par son histoire afin de ne pas trop, peut-être, les perdre avec des films parfois au scénario plus complèxe comme par exemple « Vice Versa ».

Note: 15

Au final, ce film qui me paraissait  pas terrible et faible, une fois dans remis dans son contexte n’est finalement pas mal du tout même si je garde quand même ma vision « d’adulte ».
A ne pas hésiter à partager avec les enfants. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *