Pokémon: Je te choisis

Fiche:

TITRE ORIGINAL: 劇場版ポケットモンスター キミにきめた!
STUDIO: OLM
RÉALISATION: Kunihiko Yuyama
PAYS: Japon
SORTIE: 2017
DURÉE: 1h 35min

Synopsis:
Il s’agit d’une réinterprétation des débuts de Sacha. Ainsi, si celui-ci choisit bien Pikachu, rencontre Ho-Oh et revit des événements connus comme sa fuite face à une horde de Piafabec, il est ici accompagné de Justine de la ville de Bonaugure et de son Pokémon Tiplouf ainsi que d’Honoré de la ville de Voilaroc et de son Lucario. Une rivalité apparaît avec Codix qui possède un Félinferno, et le groupe fait également la connaissance de Bonji, un vieil homme ayant consacré sa vie à chasser Ho-Oh.
Un nouveau Pokémon mystérieux, Marshadow, fait également son apparition, suivant Sacha comme son ombre, sans que quiconque ne le réalise. (source Wikipédia)

 


Critique:

Réalisation:

« Je te choisis » est un film d’animation japonnais joliment réalisé, avec de très beaux décors, une belle maitrise des couleurs et une animation fluide. Le rendu lors des combats est lui aussi justement maîtrisé avec leur mise en scène dynamique le tout rendu rendu possible grâce à une belle maîtrise de l’animation par le studio OLM.
Le seul petit bémol  est la présence de quelques éléments en 3D s’intégrant plus ou moins bien au reste du film mais cela reste anecdotique.

Scénario:

Cependant une belle technique ne fait pas à elle seule un bon film et c’est pourtant malheureusement la seule chose vraiment sympathique dans ce film qui ne fait qu’osciller entre fan service et vide scénaristique.
En effet, il faut bien retenir et accepter dès le départ pour les que le film se place dans un contexte parallèle à celui de la série principale, tout en voulant malgré tout jouer à fond sur la corde nostalgique des fans de la 1ere heure. Hélas, on se retrouve avec un film le cul entre deux chaises qui alterne nouveautés avec tout ce qui fait Pokémon aujourd’hui jusqu’à la septième génération et souvenirs de la première saison trop souvent mal amenés et inutiles à l’intrigue (comme par exemple les caméos anecdotiques de la team Rocket).

Parmi les choix de la nouveauté : deux nouveaux personnages, Justine et Honoré qui à l’instar du célèbre duo de Pierre et Ondine ne risquent pas de rester dans les mémoires, ces derniers n’étant là que pour servir de faire valoir à Sasha, manquant de profondeur et de développement pour que l’on puisse s’attacher à eux, ils ne garderont finalement que la triste étiquette de « Personnage secondaire Inutile ».
En ce qui concerne le scénario à proprement parler,  ce dernier manque clairement de clarté avec une intrigue floue de chasse au pokémon légendaire par le héros désigné comme « élu » par ho-oh dont il a « reçu » une plume . Mais l’élu de quoi? Voila la vrai question puisque le film ne pose dès le départ ni d’enjeu ni de vraie problématique pour finalement apporter un problème titanesque comme un cheveu sur la soupe et de manière incompréhensible dans les 20 dernières minutes du film comme pour lui donner un semblant d’intérêt et qui se résout de manière toute aussi incompréhensible le tout nous vomissant du sentimentalisme non assumé par le fait que l’on veut faire pleurer le spectateur tout en restant un film destiné aux enfants.
Enfin en dehors des deux nouveaux protagonistes, on peut également se poser la question de l’intérêt de « Marshadow » donc le but et les objectifs ne sont clairement pas établis tout au long du film jonglant entre un rôle bienfaiteur  et antagoniste.


Pour qui?

Pokémon: Je te choisi est un film regardable par toute la famille qui se voulait pleins de promesses mais qui malheureusement ne répondra pas aux attentes de tout le monde, le film s’étant trop perdu entre deux générations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *